FrançaisEnglish
Mon Compte Mon Panier
(0 articles(s))
M'inscrire à la lettre d'informations   
Nous contacter Questions

Nicolas José

Description

Après quelques années dans les parachutistes, José Nicolas quitte Toulouse pour se lancer dans le grand bain de la photographie. Entre-temps, il avait fait quelques piges dans différents quotidiens locaux, et travaillé avec des agences internationales en Côte d’Ivoire. En arrivant à Paris, José Nicolas fait la connaissance de Bernard Kouchner qui venait de créer « Médecins du Monde », personnage clé dans la future carrière du photographe, car cette rencontre lui permettra d’aller partout dans le monde. D’autant que dès cette époque, Bernard Kouchner était présent sur tous les fronts, en Afghanistan et au Kurdistan, en mer de Chine ou au Liban. Pendant deux ans, à raison de dix mois sur le terrain, José Nicolas fait ainsi ses armes.

En 1984, il montre ses photos à Goksin Sipahioglu, patron de l’agence Sipa, qui le prend sous son aile. Pendant plusieurs années José Nicolas fréquente les points chauds de la planète : le Tchad, la guerre du Libéria en 1990, la guerre du Liban de 1984 à 1986, l’Afghanistan, la révolution Roumaine en 1989, la Bosnie de 1991 à 1996, la Somalie en 1992-93. En 1994, alors qu’il couvre l’Opération Turquoise au Rwanda, il est grièvement blessé par des gamins du Front patriotique révolutionnaire sur la route menant à Butaré. Rapatrié en France, il est hospitalisé neuf mois. Après cette période où Goksin et les photographes l’ont soutenu d’une façon exemplaire, il décide néanmoins de devenir indépendant car il a envie d’une nouvelle orientation dans son travail.

José Nicolas s’installe dans le sud de la France. Il fait des reportages sur la Provence pour des magazines locaux, nationaux et internationaux. Il continue à effectuer des reportages à l’étranger, aussi bien pour des travaux personnels tels que la religion (Egypte et Jérusalem), que des sujets d’environnement (Guyane), et des conflits (Afghanistan, Kosovo, Congo). En 2014, l’ONG « Entrepreneurs du monde » lui donne une mission en Haïti pour témoigner de son travail sur le terrain autour du micro-crédit, et de porter un regard sur la reconstruction après le seïsme.

Tout au long de sa carrière de reporter-photographe, José Nicolas a constamment un boitier pour le noir et blanc avec lui, pour son plaisir. Aujourd’hui, il a donc non seulement un patrimoine témoin d’événements historiques, mais également de nombreux clichés humanistes réalisés dans le monde entier.

Avec son histoire personnelle qui puise dans de nombreuses racines culturelles et dans sa trajectoire professionnelle qui l’a conduit aux quatre coins du monde, José Nicolas entretien un rapport intime à l’autre. Faire ressortir les particularismes et les singularités comme témoin de la diversité culturelle du monde, est son principal objectif aujourd’hui.

Tout sur José Nicolas


Artprice

Questions I Liens I Conditions générales de vente I Contactez-nous I Mentions légales
Copyright Argentic 2006 - 2018 - Conception site Internet : Alteo Paris